Renaître de ses cendres : La bande d’Ashcroft et le feu de forêt d’Elephant Hill

Considérations pour la réponse de la santé publique aux évacuations à long terme

Source: iStock

 

Survol de la publication

Cette étude de cas produite par les Centres de collaboration nationale en santé publique (CCNSP) en collaboration avec Lilia Yumagulova, Darlene Yellow Old Woman-Munro et Emily Dicken porte sur l’évacuation de la bande d’Ashcroft lors du feu de forêt d’Elephant Hill en 2017. Il y est question des impacts sanitaires et sociaux de l’évacuation et du rôle de la santé publique pour soutenir la planification des mesures d’urgence et du rétablissement à long terme.

Ce document fait partie d’une série de trois documents produits par les CCNSP dans le cadre du projet Réponses de la santé publique aux évacuations à long terme et au rétablissement. Le projet avait pour objectif d’examiner les effets des déplacements de longue durée sur les personnes évacuées lors de catastrophes naturelles, ainsi que les mesures de santé publique dans de tels contextes. Pour télécharger les autres documents de la série, cliquez sur les liens plus bas.



Communautés issues des Premières Nations et évacuations

Les communautés issues des Premières Nations sont touchées de manière disproportionnée par les catastrophes naturelles. Les évacuations à répétition et sur de longues périodes ont des effets négatifs sur leur santé et leur mieux-être à long terme.

Au-delà des mesures d’urgence immédiates, il importe de mieux comprendre le double rôle de la santé publique lors des évacuations dues à des catastrophes naturelles : d’une part, faire face aux impacts sanitaires et sociaux des catastrophes naturelles et d’autre part, soutenir la planification d'urgence à long terme et le rétablissement de manière coordonnée et culturellement sécuritaire.

Étude de cas sur l’évacuation de la bande d’Ashcroft lors du feu de forêt d’Elephant Hill

Cette étude de cas repose sur les récits directement rapportés par des membres de la nation Nlaka’pamux de la bande d’Ashcroft sur leurs expériences d’évacuation lors du feu de forêt d’Elephant Hill en 2017 et des conséquences en découlant. 

Les répondants ont rapporté que la communauté s’était sentie mal préparée pour répondre à une situation d’urgence, qu’elle a dû faire face à des barrières administratives pour avoir accès aux soutiens et a vécu un manque de continuité dans l’accès aux services de santé. Ceci a conduit à de haut niveaux de confusion, de stress et de méfiance envers les autorités de santé. Tout ceci s’est ajouté aux autres expériences négatives vécues:  traumatismes, deuils, pertes, impacts négatifs sur la santé physique et mentale, augmentation de la consommation de substances, logement inadéquat et conditions environnementales insalubres.

Apprentissages pour la santé publique 

Les apprentissages clés de cette étude de cas pour éclairer les réponses de santé publique incluent :

  • Importance of focusing on First Nations’ identified needs 
  • Importance of addressing psychological well-being 
  • Importance of developing community-specific plans for emergency preparedness and recovery planning
  • When it comes to planning culturally safe and appropriate responses to evacuation due to natural disaster, meaningful relationships between public health and First Nations communities that pre-exist a natural disaster are key.  

On ne peut présumer que les expériences d'une communauté issue des Premières Nations s'appliquent à une autre communauté. La prise en compte des facteurs et du contexte propres à la communauté est donc nécessaire pour éclairer les interventions appropriées en cas de catastrophe à court et à long terme.

 

Servez-vous de cette ressource pour :

  1. Animer une discussion sur les communautés des Premières Nations à risque de devoir être évacuées lors de catastrophes naturelles et les mesures à prendre pour construire de bonnes relations avec ces communautés.

  2. Repérer les plans d’intervention d’urgence et de rétablissement en place dans les communautés des Premières Nations dans votre région et explorer, de concert avec ces communautés, le rôle de la santé publique pour soutenir les démarches de rétablissement à long terme.

  3. Élaborer, de concert avec les communautés des Premières Nations, un plan pour expliciter comment la santé publique peut aborder les conséquences sociales, environnementales, culturelles et sanitaires lors d’évacuations à long terme ou à répétition lors de catastrophes naturelles.