PORTAIL DES CCN 

Vous trouverez ci-dessous des ressources provenant 
des six centres de collaboration nationale.

Filtrer par:

Filtres

Le Portail réunit une sélection non exhaustive de ressources provenant des six CCN. Pour faire une recherche, cliquez sur Sujet, Type de ressources, CCN ou Compétence essentielle.

Notez bien : certaines ressources n'ont pas été indexées pour inclure les Compétences essentielles de l'ASPC.

portal entry image
portal entry image

Programme de mentorat en courtage de connaissances

Lancé en 2014, le Programme de mentorat en courtage de connaissances a été conçu par le Centre de collaboration nationale des méthodes et outils (CCNMO) pour faire avancer l’adoption et le recours à la prise de décisions fondée sur des données probantes (PDFDP) dans le secteur de la santé publique au Canada. Ce projet combine du soutien en personne et en ligne pour former les professionnels de la santé publique afin qu’ils acquièrent des connaissances et des capacités relatives à la théorie et à la pratique de la PDFDP.

En savoir davantage
portal entry image
portal entry image

Fiche de renseignements: Risques pour la santé environnementale associés à la culture personnelle de cannabis

Selon la Loi sur le cannabis (2017), les adultes auront le droit de faire pousser un maximum de quatre plantes de cannabis par ménage à partir du 17 octobre 2018. Il incombera au gouvernement fédéral d’établir des règles et de veiller au respect des norms sectorielles en matière de production commerciale. Les provinces et les territoires, quant à eux, devront superviser la distribution et la vente de cannabis et élaborer des règles et des lignes directrices sur la culture à domicile. La présente fiche de renseignements énumère les risques pour la santé et la sécurité qui peuvent découler de la culture personnelle de cannabis et recommande des messages clés pour en atténuer quelques-uns.

En savoir davantage
portal entry image

Risques pour la santé et la sécurité associées à la culture personnelle de cannabis à domicile

Selon le projet de loi édictant la Loi sur le cannabis (2017), les adultes auront le droit de faire pousser un maximum de quatre plantes de cannabis par ménage. Cette disposition a un double objectif : favoriser l’équité en facilitant l’accès au cannabis légal, surtout dans les régions où il est difficile de s’en procurer chez un détaillant; et couper l’herbe sous le pied du marché noir. Or, la culture et la transformation du cannabis à l’intérieur pourraient engendrer ou exacerber certains risques pour la santé environnementale dans le domicile.

Le présent document décrit des risques pour la santé et la sécurité que pourrait poser la culture personnelle après la légalisation, c’est-à-dire la culture domestique légale. Bien que d’intérêt public, les éléments probants présentés ici ont été synthétisés et organisés à l’intention des responsables des politiques, des décideurs, des agents de santé environnementale, des médecins hygiénistes (ou médecins conseil en santé publique) et d’autres professionnels de la santé publique. Notre revue se veut donc un point de départ pour l’étude de mesures préventives à grande échelle et à portée régionale visant à atténuer les risques potentiels de la culture domestique pour la santé environnementale.

En savoir davantage
portal entry image
portal entry image
portal entry image

Reconnaître et gérer les risques pour la santé publique des aires de jeux d’eau

Les aires de jeux d’eau, aussi appelées parcs de jeux d’eau, aires de jeux aquatiques ou aires de jets d’eau, ont gagné en popularité au cours de la dernière décennie. Ces parcs interactifs sont des dépressions ou des bassins artificiels où de l’eau est vaporisée, aspergée ou versée sur les visiteurs; l’eau ne peut pas s’accumuler, car elle s’écoule immédiatement hors de l’aire de jeux. Les aires de jeux d’eau ont deux modèles de base, qui ne présentent pas les mêmes risques pour la santé publique. Les aires sans recirculation ou à eau continue rejettent l’eau directement dans les eaux usées et présentent un risque assez faible pour les usagers, puisqu’elles sont conçues pour utiliser de l’eau potable. En revanche, les aires à recirculation recueillent l’eau dans un réservoir souterrain, la traitent et la réutilisent. Cela pose un risque accru de contamination et de transmission de maladies, qui peut être atténué par une conception et une exploitation adéquates.

L’objectif du présent document est de décrire les risques pour la santé publique associés aux aires de jeux d’eau, les facteurs qui y contribuent et les pratiques qui peuvent les atténuer, et de résumer le cadre de réglementation actuel pour ces installations. Il se concentre sur les risques épidémiologiques plutôt que sur les dangers physiques comme les chutes, les coups de chaleur et les lacérations aux pieds.

En savoir davantage
french portal thumbnail

Une introduction à la santé des personnes bispirituelles

Le terme bispirituel englobe un large éventail d’identités sexuelles et de genre des peuples autochtones, y compris celles des personnes qui s’identifient comme lesbiennes, gaies, bisexuelles, transgenres ou allosexuelles (LGBTQ). Le présent rapport, rédigé par la Dre Sarah Hunt, présente les enjeux contemporains, émergents et historiques liés à la santé des personnes bispirituelles. La santé des personnes bispirituelles fait partie intégrante de cette discussion et elle est considérée dans le contexte du colonialisme et du patriarcat hétérosexuel, ainsi que dans celui de la résurgence actuelle des rôles de genre et des identités sexuelles des peuples bispirituels.

En savoir davantage
portal entry image

 1  2   Page suivante 

Inscrivez-vous aux nouvelles des six CCN en santé publique*

*Je consens à recevoir de l’information sur les travaux des Centres de collaboration nationale en santé publique (CCNSP). Les informations recueillies sur la province, le pays, l'appartenance organisationnelle et le titre professionnel des abonnés servent uniquement aux fins de planification ou d'évaluation du programme ou des activités des CCNSP. Vos informations personnelles ne seront ni divulguées, ni vendues, ni transmises à des tiers. Veuillez acheminer toute question au sujet de la collecte de données personnelles à (204) 318-2583 ou à communications@nccph-ccnsp.ca.