PORTAIL DES CCN 

Vous trouverez ci-dessous des ressources provenant 
des six centres de collaboration nationale.

Filtrer par:

Filtres

Le Portail réunit une sélection non exhaustive de ressources provenant des six CCN. Pour faire une recherche, cliquez sur Sujet, Type de ressources, CCN ou Compétence essentielle.

Notez bien : certaines ressources n'ont pas été indexées pour inclure les Compétences essentielles de l'ASPC.

portal entry image
portal entry image
portal entry image

Recourir aux données probantes dans les décisions en santé publique : pourquoi ça compte

Dans cette série vidéo, quatre experts canadiens expliquent pourquoi la prise de décisions fondée sur des données probantes est essentielle en santé publique. David Mowat, Carol Timmings, Gaynor Watson-Creed et Jocelyne Sauvé parlent avec franchise de l’effet que les données probantes ont eu sur leur pratique.

En savoir davantage
french portal thumbnail

Analyse des lacunes pour améliorer les connaissances et les pratiques en matière d’équité en santé

Cette analyse des lacunes réalisée par le CCNDS porte essentiellement sur les questions auxquelles il faudrait répondre le plus rapidement possible en santé publique pour faire avancer l’équité en santé. Il s’agit d’un document d’orientation à l’intention des chercheurs, des responsables de l’élaboration des politiques et des décideurs du gouvernement, et des praticiens de la santé publique.

En savoir davantage
portal entry image

Cimetières : distances de recul pour prévenir la contamination des eaux de surface

Questions centrales : Au Canada, comme dans de nombreux pays, les cimetières doivent être établis à une certaine distance des plans d’eau de façon à protéger les sources d’eau potable de toute contamination émanant des dépouilles en décomposition. Quelle est la distance de recul sécuritaire recommandée? Sur quels principes les distances recommandées au Canada s’appuient-elles?

En savoir davantage
portal entry image

Présence de fleurs d'eau de cyanobactéries dans l'eau d'irrigation des cultures

Questions centrales : Certains petits cultivateurs arrosent leurs cultures avec des eaux de surface présentant une fleur d’eau de cyanobactéries, puis vendent leurs récoltes dans les marchés locaux. 1. L’arrosage de cultures avec des eaux de surface présentant des fleurs d’eau de cyanobactéries peut-elle entraîner une bioaccumulation de cyanotoxines dans les aliments? 2. La concentration de cyanotoxines bioaccumulées peut-elle devenir problématique sur le plan de la santé publique? Avertissement : L’information présentée ici vise à répondre à des questions précises et n’a pas fait l’objet d’une revue externe. Elle ne remplace pas les directives et les règlements fédéraux, provinciaux et locaux.

En savoir davantage
portal entry image

Reconnaître et gérer les risques pour la santé publique des aires de jeux d’eau

Les aires de jeux d’eau, aussi appelées parcs de jeux d’eau, aires de jeux aquatiques ou aires de jets d’eau, ont gagné en popularité au cours de la dernière décennie. Ces parcs interactifs sont des dépressions ou des bassins artificiels où de l’eau est vaporisée, aspergée ou versée sur les visiteurs; l’eau ne peut pas s’accumuler, car elle s’écoule immédiatement hors de l’aire de jeux. Les aires de jeux d’eau ont deux modèles de base, qui ne présentent pas les mêmes risques pour la santé publique. Les aires sans recirculation ou à eau continue rejettent l’eau directement dans les eaux usées et présentent un risque assez faible pour les usagers, puisqu’elles sont conçues pour utiliser de l’eau potable. En revanche, les aires à recirculation recueillent l’eau dans un réservoir souterrain, la traitent et la réutilisent. Cela pose un risque accru de contamination et de transmission de maladies, qui peut être atténué par une conception et une exploitation adéquates.

L’objectif du présent document est de décrire les risques pour la santé publique associés aux aires de jeux d’eau, les facteurs qui y contribuent et les pratiques qui peuvent les atténuer, et de résumer le cadre de réglementation actuel pour ces installations. Il se concentre sur les risques épidémiologiques plutôt que sur les dangers physiques comme les chutes, les coups de chaleur et les lacérations aux pieds.

En savoir davantage
portal entry image
portal entry image

Guide de mise en œuvre du cadre de surveillance du monoxyde de carbone et d’intervention dans les établissements de soins prolongés

Le présent document se veut un guide pour les professionnels de la santé publique, les chefs d’entretien d’établissements ou d’installations, les gestionnaires des risques, les hygiénistes du travail, les cliniciens et les autres employés d’établissements de soins prolongés (établissements de soins pour bénéficiaires internes, maisons de soins infirmiers, résidences pour personnes âgées, établissements de soins, etc.) qui aimeraient mettre en place un programme de réduction des risques d’exposition au monoxyde de carbone (CO) à l’intérieur pour les résidents et le personnel. Il donne un aperçu du cadre de surveillance du monoxyde carbone et d’intervention (le « cadre »), du motif de sa mise en œuvre dans les établissements de soins prolongés, des étapes suggérées pour la mise en œuvre et des ressources modèles. Les renseignements fournis dans ce document devraient être adaptés selon le contexte et les ressources propres à chaque organisation.

En savoir davantage
portal entry image

Bains flottants : considérations pour la santé publique environnementale

La flottaison est une activité de méditation lors de laquelle les usagers flottent dans une solution de sel d’Epsom très dense, dans un environnement sombre et silencieux. Les bains flottants ne sont pas comme les piscines et autres sources d’eau utilisée à des fins récréatives; c’est pourquoi des questions ont été soulevées quant à la nécessité et à l’efficacité de diverses méthodes de désinfection. Malgré un manque de données probantes directes, les épreuves et études de terrain sur l’élimination des pathogènes dans l’eau utilisée à des fins récréatives semblent appeler à la vigilance en ce qui concerne l’utilisation du peroxyde d’hydrogène (H2O2) et des rayons ultraviolets (UV) comme méthode de désinfection. Les bains flottants ne semblent pas comporter de risque en soi, mais il faudra effectuer d’autres études dans des conditions normales d’exploitation et dans les pires conditions possibles afin de déterminer les pratiques exemplaires.

En savoir davantage

 Page précédente   1  2  3   Page suivante 

Inscrivez-vous aux nouvelles des six CCN en santé publique*

*Je consens à recevoir de l’information sur les travaux des Centres de collaboration nationale en santé publique (CCNSP). Les informations recueillies sur la province, le pays, l'appartenance organisationnelle et le titre professionnel des abonnés servent uniquement aux fins de planification ou d'évaluation du programme ou des activités des CCNSP. Vos informations personnelles ne seront ni divulguées, ni vendues, ni transmises à des tiers. Veuillez acheminer toute question au sujet de la collecte de données personnelles à (204) 318-2583 ou à info@ccnsp.ca.