news entry image

Lauréates des Prix d’application des connaissances des CCNSP 2018

Catégories: Étudiants

Les Centres de collaboration nationale en santé publique (CCNSP) ont le plaisir d’annoncer les lauréates des Prix d’application des connaissances pour cette année. L’objectif des prix est de reconnaître le travail d’étudiantes et d’étudiants des cycles supérieurs au Canada. Paige Colley, Julia Santana Parrilla et Sydney Rudko recevront leur prix respectif lors de Santé publique 2018, c’est-à-dire lors de la conférence annuelle de l’Association canadienne de santé publique. Les détails ayant motivé le choix des lauréates sont présentés ci-dessous. Ne manquez pas les webinaires qui seront organisés dans les mois à venir par les CCN au sujet des travaux de ces trois étudiantes.

Paige Colley, doctorante au département des sciences de la santé et de la réadaptation, se spécialisant dans le domaine de la promotion de la santé à l’Université Western, en Ontario

Sujet : Adoption de saines habitudes alimentaires : évaluation d’un nouveau genre de ressource favorisant l’acquisition de compétences alimentaires  

  • En tant que membre de l’équipe du Programme de bonne nutrition des élèves des Premières Nations de l’Ontario, Paige Colley a conçu et créé deux manuels et du matériel de formation sur le programme de bonne nutrition. Son livre intitulé Tasty Ontario Tuesday Literacy vise à favoriser l’acquisition des connaissances nutritionnelles et de bonnes habitudes alimentaires chez les enfants. Le livre est le fruit d’une collaboration entre des étudiantes et des étudiants de premier et deuxième cycles de diverses disciplines et des coordonnateurs du programme de bonne nutrition, des directions des conseils scolaires, des membres du personnel de la santé publique et des membres du corps professoral. Au cours de la prochaine année, 5000 de ses livres seront distribués partout en Ontario. Des activités seront organisées pendant huit semaines parallèlement à la distribution. Le projet fera l’objet d’une évaluation avant et après le plan d’évaluation expérimentale des connaissances et des habitudes alimentaires des enfants, et comportera un volet pour la tenue d’un groupe de réflexion.

Julia Santana Parilla, étudiante à la maîtrise à la School of Population and Public Health de l’Université de la Colombie-Britannique

Sujet : Gestion de l’angoisse et de la dépression durant la grossesse : perspectives des fournisseurs de soins primaires prénataux

  • Les travaux de Julia répondent à son désir d’équité dans les évaluations et les soins en santé mentale durant la période prénatale. Julia cherche à cerner les lacunes en matière d’accès à l’évaluation et aux soins comme tels. Au terme de son projet, elle formulera des recommandations à l’intention des responsables de l’élaboration des politiques et des services communautaires, de même que des changements dans les pratiques des fournisseurs de soins de santé. Julia en est actuellement à la première étape de son projet de recherche. Celle-ci consiste à interroger des fournisseurs de soins prénataux afin de déterminer quelles sont les barrières à l’évaluation et aux soins comme tels. Dans la deuxième étape de recherche, elle interrogera la clientèle des soins prénataux, des fournisseurs de soins informels ainsi que des personnes œuvrant dans le domaine de l’élaboration des politiques.

Sydney Rudko, doctorante à la School of Public Health de l’Université de l’Alberta

Sujet : Projet d’application des connaissances intégrée – Surveillance des agents pathogènes de la saprozoonose dans les eaux à usage récréatif

  • Les eaux à usage récréatif présentent de nombreux risques potentiels pour la santé. Pourtant, seule une partie de ces risques font l’objet d’une surveillance de la part des inspecteurs de la santé publique et des agents en hygiène de l’environnement. Le nombre de sites et les conditions changeantes font en sorte que les utilisateurs n’ont pas nécessairement accès à des données à jour. Sydney a élaboré un test que peut utiliser la population en général pour tester l’eau de baignade avant d’y entrer. De plus, il est possible d’afficher les résultats sur le site des eaux à usage récréatif, ce qui permet d’améliorer la surveillance et le contrôle dans le temps. Pour perfectionner le test, Sydney a travaillé avec deux groupes de l’Alberta (un groupe officielet un groupe communautaire), de même qu’avec un groupe de citoyens du Michigan pour raffiner le test. Les efforts concertés ont permis d’améliorer l’exactitude et la simplicité d’utilisation du test et de rendre les résultats plus faciles à interpréter. À l’aide d’une vidéo et de matériel d’information, Sydney a également pu recruter et former divers groupes d’intérêt, ainsi que des enseignantes et des enseignants en biologie et leurs élèves à mettre en place le programme de surveillance.